Bavière #1 : Plongez dans un conte de fée le temps d’un weekend en Bavière !

Un changement d’ambiance ça vous dit? Partir au milieu de ces collines vertes découvrir un univers unique, féérique à quelques heures de Stuttgart ou Munich. La Bavière, une région dont on ne peut que tomber amoureux ! Allez, enfilez vos baskets, et suivez nous !

Quelques infos avant de partir :

Nous avions réservés nos billets pour Stuttgart lors d’une offre Air France, plusieurs mois à l’avance. Départ le vendredi soir de Charles de Gaulle et retour le lundi en début d’après -midi.

Pour le logement, nous sommes passés par Air BnB, comme souvent ! Le logement était vraiment parfait, au calme, en plein coeur de la nature. Toujours aussi satisfaits du site AirBnB.

Nous avons loué une voiture à l’aéroport de Stuttgart. Beaucoup plus simple pour se déplacer. Un réseau de bus existe mais pour plus d’autonomie, mieux vaut privilégier la voiture pour ce genre de séjour.

Allez on vous emmène avec nous,

L’arrivée en Allemagne

Nous sommes arrivés assez tard à Stuttgart (l’avion avait du retard 🙁 mais ce sont les aléas du voyage !). Nous avons eu un peu de mal à récupérer la voiture, mais finalement nous voilà partis, les clés de notre rolls en main (non, je rigole c’était une skoda ^^ on ne va pas abuser non plus !). De Stuttgart il faut deux heures pour rejoindre notre logement (nous sommes à côté de Halblech, à quelques kilomètres des châteaux que nous sommes venus visiter). Nous sommes donc arrivés plutôt tard.

Jour 1 : une journée dans l’imaginaire des Rois de Bavière

Premier conseil (oui, on est comme ça nous, on vous donne des conseils !) : pré-réserver vos billets pour les visites des châteaux, parce que sinon l’attente est plus longue ! Le seul inconvénient de réserver est qu’il faut se présenter à l’heure indiquée sur votre pré billet. Si vous arrivez en retard, il y a un risque de voir sa réservation annulée (et ça serait vraiment dommage !). Après une courte attente, nous voila avec nos billets entre les mains. Nous prenons quand même le temps de prendre notre petit déjeuné (oui, quand même, on ne va pas visiter le ventre vide !). Nous mangeons donc notre cheesecake avec thé et café pendant que les Allemands eux, commandent des bières (je vous rappelle qu’il est à peu prés 11h !), normal…

A savoir : vous pouvez réserver un billet combiné pour les deux châteaux ( Neuschwanstein et Hohenschwangau) et le musée des Rois de Bavière. Ou simplement un billet pour les deux châteaux ou simplement un des deux (à vous de faire votre journée en fait !)

Il n’existe pas de visite guidée en français (seulement anglais et allemand), pour le français, cela se fera grâce à un audioguide. Il n’y a pas non plus de visites « libres ».

Après avoir engloutis nos gâteaux, nous partons vers le premier château à visiter (Hohenschwangau). A pied, du village, il faut quelques minutes pour atteindre les portes de la visite. Quand vous pourrez accéder à l’intérieur (oui, temps que vous n’êtes pas appelés, vous ne pouvez pas rentrer dans le château, mais vous pouvez vous balader dans la cour, admirer la vue enfin bref, patienter quoi !), vous allez être pris en charge par un guide. C’est lui qui vous passera les pistes à écouter à l’entrée de chaque salle. La visite est chronométrée, très « Deutch Qualität ». C’est un peu frustrant parce qu’on a pas le temps de découvrir les petits détails de chaque pièce. Mais on apprend quand même l’histoire du château. C’est très intéressant et surtout le décor du château, est unique et impressionnant. L’architecture et la décoration néogothique apportent le rêve et la majesté dans le château. La visite dure 30 minutes et désolé pour vous, il est interdit de faire des photos à l’intérieur 🙁 comme dans l’autre château d’ailleurs.

C’est tout émerveillés que nous filons vers la deuxième visite de la journée. Nous sommes passés dans la foret attenante au château d’Hohenschwangau. Il y a pleins de chemins de randonnée (tiens, voilà une bonne raison de revenir un jour en Bavière !), et une vue sur le Alpensee, le lac entre les deux châteaux.

Le chemin fait redescendre au niveau du village, puis remonter vers Neuschwanstein. La montée dure quand même une bonne vingtaine de minutes. Vous pouvez aussi la faire en carriole si vraiment vous avez peur de marcher.

Parlons de la visite du deuxième château. J’avais l’impression d’être dans le château de la Bête dans la Belle et la Bête. Je pouvais presque voir la robe jaune de Belle parcourir les couloirs. Ce château est juste somptueux, magistral et époustouflant. C’est Louis II de Bavière qui a imaginé ce château, et fait de ses rêves de grandeur, une folie de couleurs, de détails. Les salles sont impressionnantes. Ce château ne ressemble en rien à tout ce qu’on a pu visiter auparavant ! Un véritable coup de coeur…

Bon allez c’est bien beau tout ça, mais revenons sur Terre. Où manger après tout ça? A côté des châteaux et au village, de nombreux restaurants ou snacks. Nous avons choisi de gouter la très célèbre Currywurst !! Un bon réconfort après tant d’émotions ! La Currywurst se déguste avec des frites pour certains et du Bröte (pain) pour d’autres !

Nous avons aussi gouté des petits choux ou beignets dont je ne me rappelle plus le nom (j’aurais dit Konigsball mais bon, on va pas parier la dessus, la prochaine fois je prends des notes promis :/ Enfin si vous vous savez comment ça s’appelle, dites le en commentaire 😉

Après tout ça, il faut bien éliminer un peu. Nous avons donc marché jusqu’au Marienbrück. C’est de là qu’on peut avoir la superbe vue sur le château.

Après tout ça nous avons été visité Füssen, un très beau petit village, avec ces façades colorées.

Puis retour chez nous,après avoir mangé, séance photo devant le coucher de soleil. Comment résister à cette palette de couleur?

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Cet article a 7 commentaires

  1. Ah ! La Bavière et ses habitants que je nommerai pas ici 😉 Magnifiques paysages !
    Quant à la cuisine : très nourrissante, « es ist nicht » ?
    Je vous conseille de vous rapprocher d’Hélène pour connaître le véritable nom des « petits choux ou beignets ». Elle parle allemand couramment et a séjourné à de nombreuses reprises dans le pays.

    1. Oui la nourriture très riche c’est sur ! Mais à vrai dire ce n’est pas ce qu’on retient de la région! Les paysages sont plus époustouflant !

  2. Il semblerait que « nicht wahr ? » soit plus approprié que « es is nicht », mes cours d’allemand sont si lointains…

    1. Merci pour cette aide, ca pourrait bien être des genre de Quarkini mais je suis quasi sûre que ce n’était pas ce nom là. On va être obligé d’y retourner alors 😉

Laisser un commentaire

Fermer le menu