Bordeaux #1 : deux heures de visite guidée d’une belle rebelle !

Nous rechaussons nos baskets, pour découvrir cette fois, la ville de Bordeaux. Petit bijoux à l’embouchure de la Garonne, une ville en plein essor, c’est parti pour visiter cette ville, qui se veut être dans la tendance.

Découvrir la ville de Bordeaux, c’est découvrir que cette ville ne se résume pas seulement à son vin et ses vignobles. Une véritable histoire, qui permet de comprendre cette envie d’indépendance des Bordelais. Alors, si vous aussi vous avez envie de vous perdre dans ces rues pour y découvrir plus d’un trésor, alors suivez nous ! C’est parti pour deux heures de visite guidée de cette belle rebelle !

La belle rebelle

Petite visite guidée de la ville, sous la pluie, parce que oui, à Bordeaux, contrairement aux idées reçues, il pleut beaucoup !Et quand il pleut, il pleut, alors conseil, apportez le parapluie !

Début de la visite place de la Comédie, une place centrale à Bordeaux, car c’est sur cette place qu’est posé le Grand-Théâtre, fierté des bordelais. Sur cette place, on retrouve aussi une étrange statue, nommée Sanna, que les locaux aiment aussi particulièrement. Ce Grand-Théâtre fait réponse à un amphithéâtre, qui était implanté au temps des Romains. Il est construit sur le « glacis ». Une zone où il n’y a rien. Ce glacis a été créé après la révolution, lors de la destruction du Château Trompette, construit à l’emplacement de la place des Quinconces. Ce château Trompette était en particulier là pour protéger Bordeaux… de ses habitants. Et oui, après la Guerre de Cent ans, ce petit lopin de terre qu’était l’Aquitaine passe de la couronne anglaise à la couronne française. Transition mal vécue par les habitants de la région, toujours fidèles à Aliénor d’Aquitaine.

Sur cette place de la Comédie, vous pourrez aller vous asseoir à la table d’un des chefs les plus connus et reconnus de France, Philippe Estchebest mais aussi à celle de son collègue anglais Gordon Ramsay… tout dépend de votre budget, la brasserie de Philippe Estchebest étant moins onéreuse. Ou de vos convictions, alors, French ou British ? N’hésitez pas à nous dire si vous avez testé l’un des deux ?!

Ensuite, poursuite de la visite sur le Cour de l’Intendance. Ici, boutiques de luxe en particulier, mais aussi belles façades à admirer. Entre statues et pierres blanches, il y a de quoi passer quelques minutes le nez en l’air !

N’oubliez pas ensuite de vous arrêter et de traverser le passage Sarget. En poursuivant le cour de l’Intendance, vous apercevez aussi le centre commercial des Grands-Hommes. Inauguré par la reine d’Angleterre Elizabeth II, elle-même ! En hommage aux anciens échanges commerciaux entre Bordeaux et Londres ? Ou simple hasard?

Lorsque vous poursuivez la rue jusqu’au bout, vous arrivez sur la place Gambetta. Place idéale pour admirer les mascarons, masques de pierre sculptés sur les façades des maisons. Au XVIIIème siècle, ces mascarons étaient signes de richesses. Regardez aussi sous vos pieds, comme à plusieurs endroits de la ville, vous pourrez voir le logo de la ville de Bordeaux… Ce logo représente le port en croissant de lune qu’est la ville.

Après avoir traversé la place Gambetta, passez sous la porte Dijeaux, porte emblématique de la ville.

Autre place incontournable de la ville, la place Pey-Berland, avec la Cathédrale, sa tour Pey-Berland, et le palais Rohan. Ici vous y verrez les armoiries et le blason de la ville, plus anciennes que le logo…Le blason de la ville, fier de l’appartenance à la couronne britannique et son pendant plus récent, rappelant que Bordeaux est finalement bien française !

Pour avoir une vue panoramique, n’hésitez pas à grimper au sommet de la tour Pey-Berland, attention le défi est sportif ! Mais la récompense est là ! Petite surprise, d’en haut, vous ne verrez que des toits en tuiles…alors que d’en bas, vous auriez pourtant juré que les toits étaient en ardoise… Petite supercherie bordelaise ! Et oui l’ardoise est beaucoup plus esthétique mais certainement plus onéreuse et fragile que les tuiles !

Une fois redescendus sur la terre ferme, rendez vous sur les quais de Bordeaux, en passant par la rue Sainte Catherine notamment. Rue dédiée au shopping. Vous y trouverez toutes les enseignes classiques ou moins classiques d’ailleurs.

Place de la Bourse, place centrale au temps où Bordeaux était encore un port en activité. C’est là où les denrées débarquées étaient stockées et leur prix fixés. D’un côté le palais de la Bourse, de l’autre celui de la Douane. Sur les immeubles alentours, vous pourrez revoir ces fameux mascarons, mais cette fois, préparez vous, des têtes de nègres ornent les façades. En effet, si Bordeaux est devenue une ville aussi riche c’est (malheureusement) lié à la traite des noirs. Les bateaux allaient chercher les esclaves noirs en échange de vin, et les revendaient dans les iles des caraïbes en échange de sucre notamment. C’est pour cela que les immeubles que l’on peut voir dans le centre de Bordeaux, datent majoritairement du XVIIIème siècle, grande époque d’enrichissement de la ville.

Vous pourrez aussi admirer le contraste entre le Bordeaux Blanc et le Bordeaux Noir, c’est à dire, les façades qui ont été nettoyées et celles qui ne l’ont pas été…

Il faut maintenant se tourner vers l’avenir et en se rapprochant de la Garonne, vous tomberez sur le miroir d’eau, meilleur spot  photo de la ville. Et de ce miroir d’eau en faisant face à la Garonne, vous pourrez voir le fameux pont Chaban-Delmas mais aussi cette structure architecturale innovante qu’est la cité du vin.

Rive droite? De plus en plus intégrée à la ville, cette partie reste quand même en marge, mais une belle promenade verte permet d’avoir un bel aperçu des façades des quais rive gauche.

Alors vous avez aimé cette balade au coeur de la ville ?

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu