Deux jours à Bergen, une ville aux charmes certains au coeur des fjords norvégiens

Lors de notre séjour en Norvège, nous avons décidé de passer quelques jours dans cette ville emblématique. Deux jours pour être exacts. Nous avons pris le train à partir d’Oslo. Ce fut un long voyage en train (7h de train, certain ce sont impatientés durant ces longues heures) mais il valait quand même le détour. Regarder le paysage à travers la fenêtre permet au temps de passer vraiment plus vite. La voie de chemin de fer passe dans des endroits incroyablement beaux. Je crois que c’est un des plus beaux trajets en train qu’on a pu faire jusqu’à maintenant (le passage vers Geilo est spécialement beau)

Nous sommes arrivés à Bergen assez tard. Nous avions donc choisi un endroit où dormir proche de la gare. Et pour des raisons d’économie nous avons choisi de dormir dans un dortoir. Ce n’est pas la première fois que cela nous arrive bien évidemment mais il faut avouer qu’après un trek avec un confort plutôt sommaire, finalement ça fait bizarre de ne pas retrouver un minimum d’intimité et de confort. Mais tout se fait et tout c’est bien passé. Après quelques difficulté à trouver le ….. nous nous installons aussi discrètement que possible (oui il est minuit…) dans nos lits.

Le lendemain matin nous voilà en quête de cocooning pour notre petit déjeuné.  Au grès de notre balade nous nous sommes arrêtés dans un endroit charmant, qui propose des petits déjeuné variés et plutôt bons, le Klosteret Kaffebar. Il faut savoir qu’en Norvège les restaurants sont assez chers, donc même pour un petit déjeuner, il faut prévoir un budget qu’on aurait pas forcément anticipé.

Flâner sur le marché aux poisson de Torget

C’est le ventre plein que nous redescendons vers le port. Après un arrêt à l’office du Tourisme, où vous trouverez pas mal de documentation, notamment sur des Tours operators, etc.. nous voilà partis à  flâner sur le marché aux poissons de Torget. Ce n’est pas grand, tous les étales sont réunis sur une seule place autour du port. Mais il y a de quoi s’émerveiller, devant ces poissons, ces saumons marinés, les crevettes. De bonnes odeurs de grillades (de poisson évidemment !). Des saucissons (enfin ce qui s’en rapproche) aux gouts divers et variés. De la viande de baleine est proposée sur le marché.

La pêche à la baleine en Norvège :

La Norvège est un des seuls pays, avec l’Islande, qui autorise la chasse à la baleine. Depuis 1993 et ceci malgré un moratoire de la Commission baleinière internationale de 1986, la Norvège autorise la pèche aux rorquals. La Norvège affirme que la population actuelle de rorquals peut supporter le quota autorisé. Le quota qui a par ailleurs ailleurs augmenté.

Cependant, il faut savoir que le nombre de baleiniers à largement diminué et que le quota (de 1286 individus en 2018) n’est pas atteint. La viande de baleine est principalement exportée, notamment au Japon.

Les norvégiens ne consomment donc pas (ou peu) cette viande de baleine. Pour un pays qui se dit fervent défenseur des animaux et de la nature, n’y a-t-il pas un paradoxe?

Pourquoi un pays autorise-t-elle cette pèche, même de manière raisonnée, si elle ne consomme pas cette viande…

Prendre de la hauteur sur le Mont Floyen.

Tout prêt du marché se trouve l’entrée du funiculaire Floibanen. Il permet de monter sur le Mont Floyen, afin de prendre un bol d’air. Et surtout découvrir la ville de Bergen sous un nouvel angle. Alors ouvrez grand les yeux et admirez la vue ! Vous pourrez aussi faire de la randonnée dans le très grand parc du Mont Floyen. Vous pourrez récupérer facilement une carte des circuits possibles ou alors suivez simplement les panneaux au grés de vos envies. Toutes les distances ou temps de marche sont indiqués. En quelques minutes de marches, vous aurez oublié Bergen et vous vous retrouverez au coeur de la nature norvégienne. Il y a de quoi y passer la journée.

Il est temps pour nous de redescendre vers le port. Et de manger un petit sandwich saumon ou crevette et des blueberry en dessert ! Nous les avons déguster sur un banc sur le port mais pour information il y a des tables pour manger au marché. Une ambiance très singulière, à tester absolument.

S’émerveiller devant une église en bois debout

Les églises en bois debout sont typiques de Norvège. Au sud de Bergen, accessible en quinze minutes de tramway, vous pourrez aller voir l’église en bois debout de Fantoft. L’entrée coute quelques couronnes norvégiennes. Si vous avez déjà vus d’autres églises en bois debout, ça ne vaut peut être pas de coup d’aller jusque là bas ou d’y rentrer. Après si votre passage en Norvège est rapide et que c’est votre seule occasion de voir à quoi peut ressembler une église en bois debout alors il faut foncer. On est rapidement plongé dans une ambiance viking.

Prendre le tramway jusqu’à l’arrêt Fantoft ! Avec la Bergen Card, le tramway est gratuit !

L’église ne se situe pas tout à fait à côté de l’arrêt de tramway, il faut marcher un peu.

Les églises en bois debout sont des constructions apparues à la fin de l’ère viking. Ces sanctuaires sont parmi les plus anciennes constructions en bois de la planète. Il ne reste qu’une trentaine d’église dans tout le pays.

Admirer le coucher de soleil sur le port

Nous sommes revenus au centre ville de Bergen, près du port. Nous avons été diner en ville, dans un restaurant à l’ambiance atypique, le Pingvinen. Ils servent des plats typiques norvégiens, tels ragout de rennes avec sauces aux airelles. Il faut savoir que la viande est servie dans une crêpe et que la sauce a une consistance de yaourt. C’est très bon ! Nous avons aussi commandé une soupe et une assiette de fromages norvègiens. Il n’y avait pas de brunost et tous les fromages étaient vraiment très bons.

En rentrant à notre auberge de jeunesse, nous avons été interpellé par la palette de couleurs incroyables qui baignait la ville d’une lueur orangée.

Découvrir le mythique quartier de Bryggen

Deuxième jour à Bergen. Ce matin, nous décidons d’aller nous balader dans le quartier des pécheurs, Bryggen. Un vrai dépaysement, les ruelles sont tellement mignonnes. Nous avons eu la chance qu’il n’y ait pas trop de monde ce jour là. Et puis le soleil était au rendez-vous. Une matinée bien agréable. Et un défi photo pour nous. Si l’endroit est esthétique, il est pour le quoi difficile à photographier. L’étroitesse des rues, le manque de luminosité et les touristes. Enfin nous partageons nos images quand même ! Un véritable immanquable de la ville.

Sinon vous pouvez simplement déambuler dans les ruelles de la ville et vous émerveiller devant les maisons tellement mignonnes de Bergen, ou le street art, parce que oui il y en a même à Bergen.

Et la Bergen Card, ça vaut le coup ?

Nous avons pris celle pour 24 heures. C’est interessant, notamment si vous avez prévu de prendre le tramway ou le bus, car la Bergen Card permet de les prendre gratuitement.

Vous aurez aussi des réductions pour le funiculaire et autres activités. Par contre les réductions ne sont pas les mêmes toute l’année. Il y a aussi des réductions sur certains commerces et restaurants.  Donc finalement, il faut bien étudier l’offre en fonction de vos besoins, comme toujours.

Pour notre part, nous n’avons fait que le funiculaire, l’église en bois débout, et le tramway. Je pense qu’on est à peu près arrivés à l’équilibre (pour 26 euros la carte, nous n’avons pas payé les 6 euros de l’église en bois debout, nous avons eu 50% sur le funiculaire et le tramway gratuit. Prix par personne)

Nous avons passé deux jours à Bergen. Selon nous, ce temps est suffisant pour découvrir la ville, si vous n’avez pas prévu d’excursion en bateau dans les fjords notamment. Sinon on conseille de rajouter une demi journée au moins (selon l’excursion que vous souhaitez faire), pour vous permettre également de l’organiser si vous ne l’avez pas fait avant.

Une petite ville bien agréable à mettre dans votre itinéraire norvégien ! Entre ville et nature, c’est sur, elle vous épatera !

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu