Grèce – Les Cyclades Ep. 1 : Paros, entre tranquillité et eau turquoise

Il est temps de chausser vos baskets pour une nouvelle aventure. Suivez nous dans les Cyclades pour un peu de soleil avant le début de l’automne en France. On vous promet des eaux turquoises et des paysages magnifiques ainsi que de vous régalez, car la gastronomie grecque est délicieuse. Premier arrêt, l’ile de Paros.

Jour 1

Nous arrivons à l’aéroport de Mykonos. L’aéroport est assez petit il ne faut plus de temps pour trouver un endroit où nous devons prendre notre bus. Il y a un bus public qui vous emmènera jusqu’au port de Mykonos, pour 2€50 par personne, si comme nous, vous prenez un ferry directement en arrivant. Nous croisons deux personnes qui nous disent qu’on peut changer de ferry si on veut s’il y a de la place sur le ferries précédent. En effet notre bateau est prévu pour 17h et nous sommes largement à l’heure au port pour celui de 13h30. Donc il est envisageable de prendre un ferry en début d’après-midi pour un atterrissage à 12h. Si l’avion n’a pas de retard bien sûr. Nous avons du faire une demi heure de bus pour rejoindre le port.

Nous arrivons sur le port de Mykonos. On ne comprend rien avec tous ces ferries amarrés partout. Nous allons au guichet pour demander si l’on peut effectivement changer de billet. C’est avec soulagement que l’on apprend qu’on peut effectivement monter dans le ferry de 13h30.  En attendant, nous nous rassasions avec quelque chose de sandwich trouvé dans une gargote sur le port. Nous attendons l’heure de départ au milieu d’une foule qui se presse pour éviter les gouttes de pluie.

Nous gagnons au change car au lieu d’une heure vingt nous ne mettons que quarante minutes. Nous arrivons donc à Paros vers 15h. Nous avons loué une chambre à Alexandra’s Rooms. Même si nous arrivons avec quelques heures d’avance la chambre est prête. Nous sommes d’ailleurs très bien accueillis. Alexandra nous explique tout ce que nous pouvons faire sur l’île en 2-3 jours. Carte en main, nous filons nous installer dans la chambre.

Petite sieste au programme, nous avons passé une nuit difficile couplée à un réveil de bonne heure et un long trajet, on ne peut pas résister.

Nous sommes requinqués pour une visite du centre de Parikia. Nous nous perdons dans les ruelles au milieu de ces maisons blanches et bleues. Nous grimpons jusqu’à Agios Konstantinos, l’une des plus belles et plus ancienne église de l’île. La vue face à la mer y est superbe avec le soleil qui commence à décliner.

Nous avons aussi fait un arrêt à la basilique de la Panaghia Katapoliana. On en a visité des basiliques et des églises mais là le style est encore différent. De style orthodoxe, on peut voir les icônes déposées à plusieurs endroits. Un peu fatigués par notre courte balade, nous nous arrêtons boire un verre en terrasse. Il faut encore un peu frais, on attend toujours le soleil. Nous faisons nos curieux ensuite dans une « bakery » qui vend des tonnes de pâtisseries différentes.

Notre découverte de Parikia s’arrête ici, il est temps de chercher un super marché. En effet dans la plupart des chambres que vous pourrez trouver il n’y a pas de petits-déjeunés. En revanche, il y a des supermarchés un peu partout. Ils sont petits mais vous trouverez sûrement ce qu’il vous faut. Sinon vous pouvez allez dans une Bakery prendre un café et un en-cas.

En fait il est déjà l’heure de dîner. Notre choix s’arrête sur le restaurant ou taverne comme on dit ici, l’Aroma, à quelques mètres de notre chambre. C’est bien , il n’y a pas grand monde et on est bien accueilli. La propriétaire parle même français. Nous gouttons une crème de fromage et des aubergines saganaki (plat d’aubergine au four avec de la sauce tomate et de la fêta gratinée). On a déjà plus tellement faim après ça mais on ne peut pas résister à une moussaka. Et celle-ci est délicieuse.

On recommande ce restaurant, qui propose de la bonne cuisine grecque dans un décors typique. La terrasse végétalisée est vraiment agréable.

C’est enfin l’heure du retour à la chambre, à peine quelques minutes de marche à pied et nous sommes rentrés.

Jour 2

Aujourd’hui c’est visite des petits villages de l’île. On loue une voiture. Pas besoin d’aller plus loin qu’au pied de la chambre pour trouver un louer. Je crois que c’est ça qui est bien d’être ici hors saison c’est qu’on a tout à porté de main, sans avoir besoin de réserver. Nous prenons la voiture deux jours pour 40 euros. Ensuite direction Naoussa, plus au nord de l’Ile. Vous trouverez facilement à vous garer, hors saison bien sur. En été je n’ose pas vous conseiller la voiture . Le scooter doit être bien mieux et encore, gare à la foule et aux chauffards !

Naoussa est un port très mignon où on retrouve ces ruelles étroites et ces maisons blanches et bleues. Il y a un petit port très coquet et un fort vénitien en ruines. Il faut se perdre dans les ruelles pour découvrir tous ces trésors cachés.

Il faut également monter jusqu’à l’église et voir la vue sur la ville.

Nous nous arrêtons déjeune dans une bakery où on trouve également des sandwiches. Et de bons desserts. A Naoussa on vous conseille Ragoussis Bakery. Le service y est charmant et les sandwiches plutôt bons, et les desserts aussi !

Ensuite nous mettons le cap vers Lefkes. Ici il s’agit plutôt d’un village au cœur du relief de l’île, accrochés à la roche pentue. On retrouve bien évidemment le style cycladique et cet esprit zen.

Encore une église et de nombreux chats dans ce village. Il n’y a rien de particulier à voir dans ces villages, simplement le plaisir de se perdre dans les ruelles et découvrir des beautés d’architecture en bleu et blanc.

Prochain arrêt Prodromos. Encore plus de fleurs, de bougainvilliers que dans les autres villages. Des notes de roses fusain contrastant avec le cyan des maisons. Des décors vraiment incroyables.

Après Prodromos, nous décidons d’en finir avec les villages et nous nous dirigeons vers Golden beach. Il y a tellement peu de monde, on a presque l’impression d’être seuls. Bon quelques familles sont quand même tranquillement (ou pas) posées sur les transats de la plage. Mais nous terminons l’après midi assis sur cette plage à contempler les vaguelettes et les enfants qui jouent dans l’eau.

Retour à Parikia pour un petit apéro maison. On goutte un vin rouge grec. Acheté dans un super marché il n’est pas si pire même si ce n’est pas non plus le meilleur. Un peu déçus mais bon on s’y attendait. Autre test de produits locaux, olives vertes et fromage grec, là c’est beaucoup plus concluant.

Nous allons ensuite manger au Little Green Rocket. Toujours à quelques pas de notre chambre. Le restaurant est hyper sympa, l’ambiance est pas mal du tout. Les plats sont très bons même si la cuisine n’est pas du tout locale. Si vous en avez marre de manger grec, alors foncer. Pensez peut être à réserver. Le restaurant s’est vite rempli à partir de 20h-20h30.

Une autre journée s’achève sur Paros. Rendez vous demain pour la suite.

Jour 3

Ce matin nous avons décidé de faire un peu de randonnée.

Direction le parc environnemental de Paros. Il faut dépasser la plage de  Kolimpithres pour trouver l entrée du parc. A cette saison aucune difficulté pour se garer et l’endroit est plutôt désert. Un panneau à l’entrée vous indique les différents itinéraires ainsi que le temps de marché estimé. Nous avons commencé par mettre le cap vers le phare. La balade est vraiment jolie et pas trop difficile. On se sent quand même assez seuls au monde, on croise seulement quelques personnes. Je pense qu’on a mis une bonne heure pour aller au phare, avec les pauses photos qui s’imposent.

Une fois au phare, nous continuons notre découverte du parc en prenant les chemins qui nous inspirent. Nous tombons sur des petites criques mangnifiques, entre les deux plages (celle qui se trouve quasiment à l’entrée et monastri). On trempe les pieds car là couleurs de l’eau est tellement sublime qu’on ne peut pas résister. Alors ne faites pas comme nous prévoyez maillot de bain et pique nique aussi pour bien prendre votre temps.

Finalement nous repassons par la boulangerie à Naoussa pour manger un sandwich et une part de gâteau délicieuse.

Il est déjà quasiment 15h. Notre prochaine étape du jour est la petite île d’Antiparos. Il faut presque 30 minutes pour rejoindre Pounta, d où nous prenons un bac pour traverser jusqu’à Antiparos. La traversée prend 5 minutes. Et coute 8,90 euros pour deux personnes et une voiture. Prévoir de la monnaie.

Une fois arrivés sur Antiparos nous filons directement à Agios Georgios qui semblerait se classer dans les plus belles plages. En tout cas comme d’habitude assez peu de monde sur la plage et cette fois ci nous profîtons d’un bain de mer bien mérité ! L’eau est toujours aussi belle, transparente. Il y a même des poissons qui nagent à nos côtés.

Nous prenons le chemin du retour vers 17h, et en attendant le bac, nous observons des pêcheurs qui viennent de rentrer, vendant leurs prises et démêlant leurs filets.

Retour sur Paros et à Parikia où un superbe coucher de soleil nous attend.

Voilà, notre aventure sur Paros est terminée (enfin presque !), rendez -vous très bientôt pour la suite du récit de voyage spécial Cyclades ! Alors quelle sera la prochaine ile que l’on ira visiter ?


Ce qu’on a aimé sur Paros :
– Sa part gardée d’authenticité
– Ses bons restaurants
– Son Parc Environnemental
– Ses belles plages

Ce qu’on a moins aimé sur Paros :
– Le nombre de touristes français

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu