Jotunheimen #2 : De Bessengen vers Gjendebu

Jotunheimen #2 : De Bessengen vers Gjendebu

Allez, ouvrez les yeux, pour cette deuxième journée de marche dans le parc National du Jotunheimen.

Après un petit déjeuné au milieu des montagnes, avec une vue sur cette fameuse arête de Bessengen, il est temps de repartir. En effet, comme nous avons quand même pris un peu de retard par rapport à ce qui était prévu, il faut essayer de le rattraper ou au moins de ne pas prendre encore plus de retard.

Ce matin, fin de la route vers le refuge Memurubu. Comme la veille, c’est une portion de la randonnée qui est très touristique. Alors comme hier, il faut se frayer un chemin parmi les autres randonneurs. On a toujours la vue sur le lac. C’est toujours très impressionnant. Ensuite, il faut entamer une longue descente vers Memurubu. Et jusqu’au refuge il y a du monde.

Nous profitons d’être arrivés au refuge pour y faire une petite pause. Ca fait du bien de se ressourcer un peu, de reprendre des forces à l’abri, une petite boisson…

Et puis il faut repartir. Le long de la rivière, un peu de répit au niveau du dénivelé. Le paysage change un peu, toujours aussi beau.

Au milieu de toutes ces nuances de vert nous sortons les popotes et commençons la cuisine pour le repas du midi ! Quelques gouttes de pluie pointent un peu leur nez, mais pas grand chose. Les pauses du midi sont un bon moyen de déconnecter de la marche, de se reconcentrer et de reprendre de la motivation pour poursuivre la journée.

Après manger, le dénivelé pointe à nouveau le bout de son nez, assez léger, mais c’est tout de même quelque peu éprouvant. Mais surtout, c’est à ce moment que l’on voit nos premiers rennes ! Ils sont là, au milieu de ce décors de folie. Il y en a que deux, trois, mais on est quand même tellement contents.

Et là, en haut de cette montée, un renne, il est là tout près ! Franchement, s’assoir là, avec une vue impressionnante et un renne qui dessine son ombre au loin, c’est magique.

Ensuite, deux chemins pour continuer. Un qui poursuit dans les reliefs et un autre qui descend à pic vers Gjendebu. Nous avons choisi celui qui descendait à pic. C’est parti pour 1h30 de descente. C’est vraiment à pic, avec des passages avec une chaine pour se tenir. Encore une fois, aucun regret sur le fait d’avoir fait le choix d’avoir des bâtons de marche. C’est vraiment aidant.

C’est plutôt fatigués qu’on arrive en bas, au plus proche du lac. Il faut qu’on reparte assez vite parce que juste là, on ne peut pas camper. Il faut trouver un endroit où poser toutes les tentes. Nous marchons donc en direction du refuge de Gjendebu. Un passage assez simple en bordure de forêt. Une grosse demi-heure après, nous arrivons au refuge. C’est le moment de peser les sacs : 11 kg et 14 kg.

Puis on marche encore un peu avant de trouver un bon spot pour le nuit.

Ce soir, c’est petite toilette dans l’eau bien fraiche de la rivière. Et bain de pied. Cela fait vraiment du bien. Ca ressource. Fin prêt pour le repas du soir. Après une courte soirée, il faut déjà aller se coucher, en profitant rapidement du léger coucher de soleil, quelques reflets d’or sur l’eau et les feuilles. Demain une longue journée nous attend.

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu