La Loire à Vélo, de Tours à Saumur – L’itinéraire

La Loire à Vélo, de Tours à Saumur – L’itinéraire

Bon allez, cette fois, on a troqué nos baskets contre nos vélos, pour parcourir une partie de la Loire à Vélo. Parce qu’on a la chance d’avoir à portée de main la Vallée de la Loire et ses châteaux, autant profiter de cette aventure de la plus belle manière qui soit : à vélo. 

Pourquoi à vélo? 

Tout simplement parce qu’à vélo, on va plus vite qu’à pied (oui, ça c’est pas un scoop …), on peut donc parcourir une plus grande partie de l’itinéraire, allez plus facilement de camping en camping (si vous avez choisi ce mode d’hébergement bien sur…) mais aussi de faire des détours que vous ne pourriez pas faire en voiture. Alors un bon compromis, pour découvrir simplement et sereinement, ce magnifique itinéraire. 

Un petit plus (allez un dernier argument pour finir de vous convaincre) ? La Loire à Vélo, c’est un itinéraire plutôt plat, donc c’est accessible à tout le monde, pas de grosses difficultés sportives à passer…

 

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

Notre itinéraire 

Nous avons pris l’option prendre son temps au côté de ce long fleuve tranquille… Nous sommes partis de Tours jusqu’à Saumur en 3 jours. 

Alors prêts pour un voyage au coeur de la nature et de l’Histoire ?

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

Jour 1 : De Tours à Bréhèmont 

Nous enfourchons nos montures pour notre première journée. La sortie de Tours est assez agréable, on arrive vite au niveau du Lac de la Bergeonnerie puis on passe dans sur un chemin sympathique sous les arbres, jusqu’à la Plaine de la Gloriette. Ensuite, on continue sur la petite vingtaine de kilomètres qui nous séparent de Villandry. 1er château du parcours. Juste avant d’arriver sur Villandry, n’oubliez pas de vous arrêter à Savonnière, petit village offrant un beau panorama sur le Cher (parce que oui, la Loire à Vélo passe aussi par le Cher…)

Bon allez, nous on a décidé de se mettre à l’aise, petit pique nique devant le château de Villandry. Nous n’avons pas visité ce château pendant ce voyage, car nous l’avions déjà fait l’année dernière… Mais on vous le conseille, surtout pour la beauté de ces jardins. La visite de l’intérieur vaut aussi le coup, notamment monter en haut (oui je sais, on ne monte pas en bas…) de la tour et admirer la vue. 

Après avoir avalé nos sandwiches, on repart sur la route ! Direction le Château de Langeais, un mariage secret nous y attend.

 

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

On n’a pas fait si vite que cela, on a pris le temps de faire quelques photos quand même ! Sur la route, vous pourrez voir l’union de la Loire et du Cher. Bon allez, il faut pédaler, si on ne veut pas être en retard nous…

Arrivés au château de Langeais, cet étonnant château, qui a une façade typique des châteaux forts médiévaux, et un côté jardin avec un look plutôt renaissance. Ce château, il a été rendu célèbre pour une raison principalement, c’est le mariage secret entre Charles VIII et Anne de Bretagne qui y a été prononcé afin d’unir le Royaume de France au Duché de Bretagne. 

Après la visite, nous continuons un peu notre chemin vers le camping que nous avons repéré pour cette nuit, à Bréhémont. C’est un petit camping, très sympa, très propre. Petite piscine pour ce détendre après une dure journée ( oui on se cherche des excuses…). Et le clou de cette journée ? Les grillades super généreuses du restaurant du camping. Et que dire de la soupe de fraise ? 

Et puis finalement, regarder le soleil se coucher sur le camping…

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

Jour 2 – de Bréhémont à Montsoreau 

Sans passer par Chinon… dommage mais plus long, et surtout on avait déjà fait. Nous avons coupé en continuant de longer la Loire pour ne pas prendre l’itinéraire vers Chinon. 

On a quand même pris le temps de prendre le petit déjeuné sur le bord de la Loire, parce que ce décor est magnifique.

 

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

 

Sinon à partir de Bréhémont, vous n’êtes qu’à une petite dizaine de kilomètres de ce château de conte de fées, qui a inspiré Charles Perrault… le château d’Ussé. Une visite à ne pas manquer, qui plaira aux petits comme aux grands, au fil de l’histoire de la Belle au Bois Dormant… 

Profitez aussi des jardins et du parc pour faire quelques pauses ombragées… On a choisi donc de pique niquez dans le parc du château, après avoir acheté nos sandwich à la boutique Saveurs de Loire. Superbe boutique où l’on trouve des produits de la région, limonade, bière, vins (of course !), mais aussi des terrines de poissons de Loire…Si vous passez dans le coin…

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

Il est temps de sortir de ce rêve éveillé et de reprendre nos vélos, pour continuer vers Avoine, puis Savigny-en-Véron. A la sortie de Savigny, un espace permet de faire une petite pause, si vous êtes fatigués de pédaler (toilettes, table de pique nique,…)

En rejoignant la Vienne, autre affluant de la Loire, autre merveille à découvrir, la confluence entre la Vienne et la Loire, au pied du village de Candes-Saint-Martin. D’ailleurs, il faut s’arrêter dans ces petites rues et oui elles font parties d’un des plus beaux villages de France. La collégiale Saint-Martin vaut vraiment de s’arrêter, pourquoi pas en terrasse boire un verre? 

Un beau panorama s’offre aussi aux plus courageux (bon c’est pas si loin non plus…)…

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

Encore un petit effort et vous serez à Montsoreau, pour visiter le château s’il vous reste du temps (ce qui n’était malheureusement pas notre cas) ou pour monter la tente dans le camping de l’Isle Verte. Le petit plus de ce camping, c’est d’avoir un espace dédié pour les voyageurs de la Loire à Vélo, avec un espace où il est possible de faire de la cuisine, d’avoir accès à des frigos et des prises électriques. C’est plutôt pratique ^^

S’arrêter et contempler la Loire, le dernier fleuve sauvage…

Jour 3 : de Montsoreau à Saumur

Bon et bien c’est parti pour notre dernière étape de la Loire à Vélo pour cette fois-ci. 

Mais en chemin, se cache aussi un autre joyaux du Val de Loire. Ne pas faire le détour serait vraiment un sacrilège (oui, carrément). Alors, j’ai l’honneur de vous présenter l’Abbaye de Fontevraud. Attention, à vélo, le parcours est quand même rythmé de petites montées pas forcément simple surtout si vous êtes chargés. 

Découvrez l’univers de cette Abbaye, qui respire encore l’Histoire, et la puissance de ces grandes Dame qui ont fait de Fontevraud, une place forte de la politique française. Difficile à croire et à voir mais cette Abbaye a été transformée en prison sous Napoléon 1er. Les différentes animations, qui plairont également au plus jeunes, racontent les différentes transformations de l’Abbaye au fil des années. 

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

Fontevraud, un lieu, un emblème, mais des milliers d’histoires…

Après ce véritable coup de coeur, il est temps de reprendre la route, pour un peu moins de 20 kilomètres pour rejoindre Saumur. Le chemin est agréable, mais attention vous avez deux alternatives, Saumur par les coteaux ou par la Loire. Par les coteaux, c’est plus sportif, mais la vue est plus sympa d’en haut. 

Mais, attention, si vous avez pris l’option sport, il faut redescendre quand même au niveau de Sauzay-Champigny, faire un arrêt dans ce magnifique village troglodyte.

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

L’arrivée sur Saumur se fait avec vue sur le château… quoi demander de plus ? une bouteille de vin peut-être ? 

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Image_Widget »][/siteorigin_widget]

Voilà donc le récit de nos aventures le long de la Loire, j’espère que ça vous donnera des idées !

Si vous voulez avoir plus d’infos pratiques (budget, bons plans,…), je vous dis tout dans un prochain article, c’est promis !

A bientôt !  

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Cet article a 7 commentaires

  1. Vos aventures nous fascinent. Continuez à nous faire rêver et prenez le temps de découvrir le monde !

  2. Que c’est bien écrit, et les photos sont belles ! Bravo et vivement le prochain article 😀

  3. Votre virée m’a ramené de nombreuses années en arrière. Sauf qu’à l’époque, le tour des châteaux, je l’ai fait en voiture et pas en vélo. Un grand bravo pour ces nombreux tours de roues parcourus et vous avez raison, à une vitesse moindre, on voit plus de détails. Ils sont tellement bien racontés que cela donne envie. J’attends votre prochain récit sur la Bavière. Bonne route aux 2 paires de baskets.

    1. En voiture pourquoi pas ! En tout cas si vous avez le courage de venir dans le coin pour pédaler on sera la 😉

Laisser un commentaire

Fermer le menu