Maroc #2 : Détente dans les jardins de la vallée de l’Ourika

Allez, il est temps de chausser vos baskets, et de venir passer cette journée avec nous dans la vallée de l’Ourika ! Alors vous êtes prêts ?

Nouveau jour au Maroc, nouvelles découvertes. Un bon petit déjeuné à l’écolodge avec vue sur les montagnes de l’Atlas et sur la piscine ! Comme hier nous n’avions pas eu le courage de nous baigner, une petite nage ce matin s’impose. L’eau est assez froide mais ça fait du bien.  Il y a plein de toutes petites grenouilles dans la piscine, pas plus grosses que des insectes, étrange…

Bon il est temps de quitter ce petit paradis. Ce matin, nous avons décidé d’aller jusqu’au lac, créer par le barrage de Lalla Takerkoust. En fait, la magie n’opère pas tellement, l’eau doit être bleue turquoise, mais comme il a plu elle est plutôt marron… Dommage, mais le cadre est sympa, au milieu des reliefs et des milles nuances de rouges, rouille et ocre. On n’y reste pas longtemps, juste le temps de prendre quelques photos. Nous ne sommes pas descendus sur la berge car nous avons pensé qu’on n’aurait pas de meilleur point de vue.

Nous prenons la route vers Ourika. Il y a un jardin bioaromatique que nous voulons visiter, ainsi qu’une safranerie (à Tnine l’Ourika, plus précisément).

Le jardin bio-aromatique est superbe, en plus il est possible de faire un bain de pied (sel de mer et écorce d’orange amer), un vrai moment de détente, au milieu de toutes ces plantes. Un deuxième coin de paradis au milieu de la vallée de l’Ourika. Enfin, ça s’est jusqu’à ce qu’une bande de motards espagnols envahissent l’espace et troublent la quiétude du lieu. A noter qu’une tisane d’un mélange de 10  herbes aromatiques du jardin est offerte pendant la visite. Petit coup de coeur pour cet endroit.

Le jardin Bio-Aromatique d’Ourika

Le jardin Bio-Aromatique d’Ourika est un endroit où il fait bon de se reposer. Mais c’est aussi un endroit qui joue plusieurs rôles importants.

Il permet de cultiver les plantes aromatiques, afin de promouvoir les richesses de la terre, et les ressources de la nature, à travers la sensibilisation à la protection de l’environnement.

Les plantes cultivées dans les jardins sont aussi utilisées pour la phytothérapie, l’aromathérapie, ou les produits de bien être. Ce jardin permet aussi l’enrichissement des connaissances en matière de plantes, de part la recherche et le développement (caractérisation des plantes aromatiques et médicinales et de leurs huiles essentielles; détermination des périodes de coupe en fonction des besoins industriels…).

Ce jardin allie donc détente et éducation, et permet de se rendre compte des richesses de l’environnement et des différentes façon d’en tirer profit.

Nous poursuivons notre journée dans la vallée de l’Ourika par la visite de la safranerie. Cette visite était intéressante, même si en fait, septembre n’est pas du tout la saison du safran. Le propriétaire de la safranerie nous avait prévenu mais nous avons quand même tenu à voir sa ferme et écouter ses explications fières et passionnées sur le mode de récolte du safran. Nous n’avons donc pas vus les crocus, la floraison étant plutôt de fin octobre jusqu’à fin novembre.  Et à la fin de la visite, tisane offerte…

Il est temps de se rendre à notre hôtel. Qui devrait se trouver à cinq minutes de la safranerie, mais qu’on a mis une heure à trouver. Nous avons donc exploré les confins de la campagne marocaine. Des endroits magnifiques en bord de piste. Mais épuisés par nos recherches, nous n’avons pas sortis nos appareils photos et nous n’avons pas de photos à vous montrer.

Finalement, nous sommes arrivés dans une énorme Kashbah. Magnifique, bien entretenue avec une immense piscine. Le rêve, la vie de château. En plus, on est seul. Le personnel, comme d’habitude aux petits soins. Encore une fois le diner était bon et copieux. Alors, que demander de plus ?

La vallée de l’Ourika nous a conquis, bien que nous n’en avons pas exploré tous les recoins. L’écolodge de Ouirgane est vraiment un lieu exceptionnel.

Allez rendez-vous à Marrakech pour notre prochaine aventure !

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu