Namibie #6 : Sesriem, le Naukluft National Park, exploration des dunes de sable !

5h30 ! Debout tout le monde pour observer le lever du jour au dessus du canyon. Première nuit où nous avons entendu des animaux autour de notre tente ! Des chacals après vérification du cri entendu ! Bon allez,  repliage des tentes dans le noir ! Alors vous êtes levés ? Vous nous accompagnez ?

 

Le canyon n’est peut être pas le meilleur spot pour observer la lumière du matin et le soleil se lever mais on a quand même le droit à une belle palette de couleurs !

Et même des montgolfières au loin ! Encore un décor magique, les couleurs données au canyon sont plutôt sympas. Des teintes de rouge-orangés. Petit déjeuné devant la fin du défilé de teintes dans le ciel.

Puis c’est parti pour la Dune Big Daddy, et Dead Vlei. 60 kilomètres à faire en voiture jusqu’au parking. De là, une route réservée au 4×4 pour se rapprocher du point de départ de l’ascension. Nous n’avons pas réussi à aller jusqu’au bout de cette route, nous avons fini en navette ! En effet, nous nous sommes un peu embourbés dans le sable ! Bon la navette n’est pas gratuite bien sur, 50 Dollars namibiens. On aurait peut être du la prendre avant ! Car peu importe d’où vous la prenez, le prix est le même !

Allez, en avant ! Nous commençons l’ascension de la Dune Big Daddy, 350 mètres de haut ! Il est 9h53 ! C’est assez difficile, mais on est content de pouvoir admirer le paysage ! Il fait chaud et on s’enfonce dans le sable, encore un peu plus à chaque pas ! L’arrivée semble ne jamais se présenter ! Mais finalement, nous voilà en haut de la dune vers 10h30 ! C’est tellement beau, cette mer de dune, de sable, ces couleurs ocres. Challenge accompli, on a monté la plus haute dune de Namibie, et la récompense est bien là !

Une photo plus tard et c’est la course de la descente, avec les bruits de vent dans le sable pour nous accompagner !

Ah oui, en fait, pour descendre, il suffit de courir dans le creux de la dune et de vous laissez porter. Bon ok, le sable est hyper chaud mais c’est quand même rigolo !

Une fois en bas, il faut vider les kilos de sable dans nos chaussures ! En effet, pendant la descente, on s’enfonce presque entièrement la chaussure dans le sable ! En bas, Dead Vlei. Et les troncs d’arbres morts. Petite séance photo !

Notre navette nous attendait en bas. Pratique ! Notre chauffeur nous montre Sossusvlei et la dune Big Mama. Ici, il n’y a pas eu de pluie depuis 2012 ! Difficile à imaginer ! Enfin, pas tant que ça quand on voit l’état du paysage ! Après ça, nous avons le droit à un petit tour en 4×4 dans les bosses ! ça déménage !

Pique-nique du midi sur le bord de la route, avec un oryx à quelques mètres ! Encore un moment inoubliable, un souvenir de plus ! Manger son riz avec un oryx pour voisin !

Au programme de l’après midi ? La montée de la Dune 45 ! Oui, parce qu’on en a jamais assez nous ! La dune 45 doit son nom à la distance à laquelle elle se trouve de Sesriem, 45 kilomètres ! Simple non? En 20 minutes, nous sommes montés et redescendus ! La dune est vraiment belle, en revanche, la vue qu’elle offre sur les alentours est bien moins impressionnante que celle de la Big Daddy, mais c’est quand même un incontournable ! Descente autant sableuse que Big Daddy.

Retour au camp, repos et piscine. Une bonne douche pour retirer tout le sable qui est resté coincé entre les doigts de pieds !

Au menu du soir ? Lentilles corail, pomme de terre, lait de coco et même des noix de cajou ! Et puis après tout ce sport, il est temps d’aller reprendre des forces ! Allons retrouver les cris des chacals qui nous accompagneront aussi cette nuit !

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu