Namibie #1 : Un orage dans le désert du Kalahari !

Allez c’est parti ! On se lance dans le récit de notre aventure de deux semaines en Namibie. Pas simple de trouver les mots pour décrire vraiment ce qu’on a pu ressentir, mais on va quand même essayer. Montez en voiture, attachez vos ceintures, en avant pour quinze jours d’aventure.

Juste pour situer un peu dans le temps, nous avons décollé de l’aéroport Charles de Gaulle le jeudi 12 avril 2018 vers 16h avec Qatar Airways. Un premier vol d’environ 8 heures nous a emmené jusqu’à Doha au Qatar. Quelques heures d’attente avant notre deuxième vol, de plus de 10 heures pour Windhoek. Le vol a été agréable, les hôtesses sont aux petits soins. Après évidemment, ce n’est jamais simple de trouver le sommeil assis dans un avion… Nous avons posé les pieds sur le territoire namibien le vendredi 13 avril vers 10h30. Bonjour Windhoek ! Et le passage des frontières bien évidemment. L’aéroport international de Windhoek n’étant pas très grand, si vous passez la frontière dans les premiers sortis de l’avion, ça peut aller très vite. Malheureusement, ce ne fut pas notre cas… Nous avons plutôt été bons derniers. Nous vous passons les détails de la journée (on vous préparera un article sur l’organisation de notre voyage, l’agence que nous avions choisie…). Mais tout ça pour dire que nous sommes arrivés à l’hôtel il devait être presque 16 heures, nous étions fatigués et sans ravitaillement pour partir à l’aventure. La journée d’arrivée est bien une journée où il ne faut pas prévoir de prendre la route pour une longue distance tout du moins. Prenez le temps d’arriver, c’est important pour mieux partir le lendemain.

Samedi 14 avril 2018 :

Réveil en douceur, dans un lit douillet de l’Hôtel Thule, situé sur les hauteurs de Windhoek. Petit déjeuné avec vue. De quoi bien commencer notre voyage. Ensuite, il faut penser à faire les courses. Pas simple pour cinq personnes, sachant qu’on ne sait pas trop à quoi s’attendre en terme de produits disponibles. Mais on a fini par s’en sortir ! Dans le supermarché de Windhoek, nous trouvons à peu près tout ce dont on a besoin, pas de grande différence avec ce qu’on connait finalement, et puis de toute façon, l’idée du voyage n’est pas de s’adapter à la culture locale ? En Namibie, il faut savoir que l’alcool s’achète dans des enseignes dédiées, qui sont fermées le samedi après midi et le dimanche, à cause de problèmes d’alcoolisme importants dans le pays. Nous repartons donc faire des courses pour se procurer quelques bières locales. Une fois les courses terminées, nous partons en direction du désert du Kalahari.

Premier arrêt : Rehoboth. Pour faire le plein d’essence. Oui, on suit les conseils à la lettre : faire le plein d’essence dès que possible, même si ça fait à peine une heure qu’on roule ! Il n’y a pas grand chose à Rehoboth à part cette station service finalement. Nous repartons donc vers notre destination du jour.

Nous voilà arrivés à notre lodge, Kalahari Farmhouse. C’est vraiment un lieu agréable, avec un emplacement sous les palmiers. Nous avons déjeuné sur place, sous l’oeil attentif d’un petit surricate. La magie des lieux commence déjà son effet en à peine quelques heures.

Ensuite, direction Anib Lodge, à une trentaine de kilomètres, car c’est de ce lodge que l’on peut aller faire des randonnées dans le désert (conseil : ne pas aller à Anib Lodge directement, il faut bien faire le check in au Kalahari Farmhouse pour avoir le droit de rentrer au Anib Lodge et profiter des activités).

A peine quelques mètres après l’entrée dans l’enceinte du lodge, que nous sommes déjà accueillis par des autruches qui traversent la route devant nous. Pour les randonnées à pied en autonomie, il faut demander la carte à l’accueil et il n’y a plus qu’à choisir son itinéraire (5,7;  7,8 ou 9,3 kilomètres). Pour ne rien vous cacher, il était déjà tard (presque 16h, et la nuit tombe relativemetn tôt, vers 18h30) quand nous avons débuté notre randonnée, nous avons choisi de faire les 7 kilomètres. Et finalement, nous avons été bien inspirés de ne pas nous aventurer plus loin…

Sous le soleil de l’après midi, nous avons pu voir des autruches, mais aussi des springbox, et un burbale roux. Nous sommes preques à mi-parcours, lorsqu’une girafe pointe le bout de son cou. Nous avons pu l’approcher vraiment de près, c’est assez fantastique. Etre à pied, à quelques dizaines de mètres de cette girafe, un moment fort de notre voyage.

Seulement, après avoir abandonné à regret notre girafe, c’est la pluie qui nous rattrape et les éclairs qui nous encerclent. Croyez nous, un orage en plein désert, et bien, c’est une expérience très humide ! Sous les gouttes, nous continuons de nous émerveiller devant les springbox mais le pas est véritablement plus vif qu’à l’aller. Nous sommes arrivés trempés mais satisfaits au 4×4.

Retour au Kalahari Farmhouse. Pour notre première soirée, nous avons décidé de manger au restaurant du lodge. Et vraiment quelle surprise ! Le service est au top du top; les filles sont tellement sympas ! Et la nourriture est extraordinaire. On ne s’attend pas à ça en plein désert. Le style cosy de la salle a ajouter vraiment une touche de parfait à la soirée. A noter, il s’agit d’un menu unique, composé d’une entrée, une soupe (délicieuse !), un plat et un désert, le tout pour 330 dollars namibiens. On recommande à 100% !

A bientôt pour notre deuxième jour de roadtrip, traverser la savanne et se rapprocher du Fish River Canyon.

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Cet article a 2 commentaires

  1. Début très prometteur Nous attendons la suite…Merci

    1. Merci 🙂 encore un peu de travail pour le deuxième article ! on espère le week end prochain !

Laisser un commentaire

Fermer le menu