Namibie #11 : Etosha, un rêve éveillé ou un rendez-vous avec la faune !

C’est parti pour le parc d’Etosha. Départ de Madisa Camp à 8 h ! Nous sommes tous excités de nous lancer à la recherche des animaux. Bon finalement, on aura appris que nous n’avons pas choisi la meilleure saison de l’année pour observer les animaux mais tant pis, c’est quand même remplis d’espoir qu’on s’élance vers le parc.

Sur la route, les paysages sont toujours plus verts. Nous retrouvons d’ailleurs les routes de bitume. Cela faisait longtemps, et autant dire ça fait du bien ! Arrivée vers 10 heures à Outjo pour un ravitaillement en essence et un petit complément de courses.

Nous sommes aux portes d’Etosha vers 12h00, plus précisément à Anderson Gate. A l’entrée, il faut laisser des copies de passeport et remplir le permis. Un fois que cela est fait, il faut rejoindre le camp, Oukaukuejo pour faire le check in. Malheureusement, plus aucune place pour faire un safaris avec guide aujourd’hui à partir de notre camp. Et on ne peut pas réserver les safaris dans d’autres camps. C’est un peu la déception. Peut être qu’il faut réserver en avance, mais je n’ai pas l’impression que cela soit possible. Sauf si vous êtes vraiment en voyage organisé avec guide. On n’en sait rien, en fait, ils sont un peu avares en explication concernant leurs safaris.

Mais nous avons été faire notre tour tous seuls, car bien évidemment, on peut circuler seul dans le parc d’Etosha. Nous avons vu pas mal d’animaux. Des springbok par centaines, et aussi des autruches, avec de jeunes autruches.

Nous avons aussi été pris dans un troupeau de zèbres. Un moment magique. Il y en avait partout autour de nous. Ils marchaient sur la route sans se soucier de nous. Nous les avons vraiment vus de près. C’était plutôt dingue.

Nous avons vu aussi quelques gnous. Pas mal d’animaux et de chacals ! Et surtout un rhinocéros. Ce fut un moment où chacun a, je pense retenu son souffle. L’imposant rhino nous est passé devant, comme si il ne nous avait pas vu. Incroyable.

Et puis, retour au camp, car il faut revenir avant le coucher du soleil, sans quoi les grilles se ferment et on est bon pour passer la nuit dehors…

Diner au camp avec la visite de quelques chacals au passage…

Nous avons tenté une observation nocturne au point d’eau situé à côté du camp (on peut faire l’observation tranquillement installés sur un banc dans le camp). Sans succès. Personne au rendez-vous.

Deuxième journée, au programme, traverser le parc pour atteindre l’autre sortie, à l’est. Départ de bonne heure, 7h10, heure d’ouverture des grilles. Les grilles ouvrent dès que le soleil se lève ! Pensez à être prêt à l’heure, car vous ne serez pas les seuls à vouloir partir à la première heure !

Nous avons roulé pas mal de temps, dans des paysages toujours aussi beaux, avant d’apercevoir des…éléphants ! Un seul au loin, puis un deuxième de plus prêt ! Puis le dernier a même traversé tranquillement la route devant nous. Nous étions prêts du camp d’Halali quand nous les avons vus.

Avant les éléphants, nous avons quand même pu voir des gnous, des antilopes, impalas à face noire, espèce endémique du parc. Mais aussi des springboks, steinbox, bubale roux. Et puis des zèbres, et un deuxième rhinocéros.

Nous avons sillonné pas mal de petites routes et de chemins du parc. Nous avons vu aussi quelques marabouts et pélicans, à côté de Namutoni. Pas mal d’oiseaux de façon générale.

 

Tout au long de ces deux journées, nous avions aussi notre mission Lion. Oui, on voulait voir des lions. Mais ils sont très difficiles à repérer. La végétation est assez fournie et pour y repérer un lion, et bien, bon courage.

Nous avons également vu beaucoup de girafes. Elles sont impressionnantes.

Arrivés à Namutoni, le camp tout à l’est d’Etosha, nous réservons un safaris pour le lendemain matin. Je vous raconterais tout ça dans l’article suivant !

Le camping de Namutoni est pas mal, les emplacements sont très rapprochés, comme à Oukaukuejo. On sent qu’il y a plus de touristes dans cette région, mais les infrastructures sont plus que correctes.

Allez, à demain pour découvrir ce que nous avons pu voir lors de notre safaris matinal (oui départ à 6h)

Pour vous aidez à vous y retrouver, une carte du parc d’Etosha ainsi que la carte du road trip !

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu