Namibie #9 : Rencontres hors du commun dans le Township, et retour dans le désert !

Namibie #9 : Rencontres hors du commun dans le Township, et retour dans le désert !

Deuxième réveil à Swakopmund ce matin. Au programme, rencontre avec la population locale grâce à une association locale, elle aussi. Nouveau dépaysement…

Nous avons donc découvert les Township, appelés Mondesa. Nous avons découvert plusieurs aspects : les maisons en durs ou habitations faites de bois et de tole. C’est la municipalité de Swakopmund qui gère cette partie de la ville, en espérant un jour de pouvoir supprimer ces bidonvilles. Les maisons sont construites pour reloger toutes ces personnes qui n’ont pas de logements descents.

Rencontre avec Mama Erika, une femme herero de 70ans. Les herero sont une ethnie de Namibie. Elle nous a raconté son histoire. Quelques emplettes sur le marché en plein air, principalement des épices. Une espèce de racine qui a le gout d’ail. Et ce qu’on a pris pour des cranberries. Mais c’est finalement cela n’avait pas gout de cranberries. C’était un peu comme de très petites dattes…

Puis nous avons rencontrés des femmes qui gèrent un centre d’art pour occuper les femmes des bidonvilles. Il y a également quelques hommes depuis peu. A chaque fois que quelque chose est acheté, la somme est reversée à la créatrice (seule un petit pourcentage revient aux gérantes, pour entretenir les locaux). Nous avons aussi pu voir comment fonctionne le rationnement de l’eau. En effet, il ne faut pas oublier que la Namibie est un pays aride et désertique et que l’eau est un bien rare et précieux. L’eau est donc rationnée au moyen de clés prépayées. On insère sa clé et on ne peut soutirer que le prix qu’on a payé.

Ensuite nous avons fait connaissance d’une femme aide-soignante provenant du Damaraland. Elle nous a expliqué toutes les plantes qu’elle utilise pour soigner (plantes et autres remèdes). Nous avons eu droit à un cours de klik. Mais qu’est ce que le klik? C’est la langue du damaraland. Elle est faite de sonorités qui ressemble à des claquements de langues, d’où le nom. Très difficile à faire pour nous, pauvres européens ! Et selon le « klik » le mot peut avoir des significations très différentes !

Nous aurions du aussi visiter une école, malheureusement un dimanche, les écoliers ne sont pas là !

C’était vraiment un superbe moment, qui s’est clos avec une chorale à capela ! Ils ont interprété plusieurs chansons, dont l’hymne national de la Namibie !

Trajet jusqu’à Henties Bay pour voir les épaves qui sont disséminées le long de la côte. nous en avons vu une, apparemment un bateau angolais. On s’est fait un peu accoster par des vendeurs de pierres précieuses…

Puis direction Spitzkoppe. Pique nique dans le désert, une nouvelle fois ! Petit mix de légume au curry et la route continue.

Arrivée à Spitzkoppe, avant le camp, il y a un village avec une école et pas mal d’enfant qui vendent des objets sur le bord de la route.

Installation du camps, puis exploration du parc. Ce qui est vraiment génial, c’est qu’on campe dans le parc et que tout est à porté de pied ! On peut se promener à pied le soir, regarder le soleil se coucher…Le site vaut vraiment le détour, avec son arche mythique.

Puis barbecue avec notre premier scorpion (que nous n’avons pas mangé, cela va de soi !). Pour finir photos de nuit, observation des étoiles…

P.S : il y a pas mal de randonnées et des peintures rupestres que l’on peut voir uniquement accompagnés d’un guide.

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu