Jotunheimen #1 : L’arête du Besseggen nous donne du fil à retordre !

Jotunheimen #1 : L’arête du Besseggen nous donne du fil à retordre !

Allez, on chausse ses chaussures de randonnées, on met son sac sur son dos pour 85 kilomètres à pied dans le Parc National du Jotunheimen pendant 6 jours. Vous venez avec nous ?

Distance parcourue : environ 9 km

Temps de marche : environ 5 heures

Départ d’Oslo :

Ce samedi matin, pas de place pour la grasse matinée, levés à 6h pour aller prendre le bus à la gare d’Oslo. Nous avons laissé quelques affaires dans les casiers de la gare centrale. Pratique si vous avez prévu de passer quelques jours en plus du trekking, pour avoir des affaires de rechange ou que vous ne voulez pas porter pendant la randonnée. Il y a des casiers un peu partout dans la gare et au terminal de bus.

Départ 8h40. C’est parti pour 4h30 de bus. Les paysages sont beaux, ça fait passer le temps. Mais on est quand même contents d’arriver au refuge de Gjendesheim.

Arrivée au Parc National du Jotunheimen :

Petit pique nique à la fraiche, derniers sandwiches frais et délicieux avant de partir s’enfoncer plus loin dans la nature norvégienne.

Vers 14 heures nous partons à l’assaut de notre première montée. Bonne mise en jambe, difficile après ce copieux midi. Le chemin est très fréquenté, beaucoup de marcheurs, et à cette heure, ils redescendent. Il faut se frayer un passage parmi la foule (oui c’est vraiment une foule) et ici pas de priorité à celui qui monte, c’est celui qui joue le plus des coudes qui gagne. Bon, vous l’aurez compris ce n’est pas sur cette portion dans la randonnée que vous serez seuls au monde.

Cependant, la vue offerte lorsque l’on arrive en haut des quelques 800 mètres de dénivelés positifs vaut le détour. Une vue surprenante sur les lacs d’une couleur bleue azur.

Mais après une pause pour admirer la vue, il faut repartir, la journée n’est pas finie. On arrive vite sur la crête du Bessegen. Le vent commence à souffler. Il faut descendre dans les roches, avec le sac à dos, ce n’est pas évident. On met un certain temps à descendre.

Vers 18 heures, nous arrivons à un lac. L’endroit est propice pour s’arrêter bivouaquer. Mais en réalité nous n’avons pas fait la moitié de l’étape du jour (15 kilomètres au total, nous devons être au 8ème kilomètre). Nous décidons de poursuivre un peu.

Nous arrêtons vers 18h30, après avoir fait un gros kilomètre supplémentaire. Montage du camp, puis diner et dodo.

Finalement nous n’aurons pas terminé cette étape aujourd’hui. 16 kilomètres et 8 heures de marche. Un peu beaucoup quand on part à 14 heures, avec du dénivelé et un sac sur le dos. La suite pour demain.

Anaïs & Xavier

Nous sommes deux paires de baskets qui parcourent les routes d’ici et d’ailleurs. Des kilomètres dans les baskets, ce sont donc deux amoureux, Xavier et Anaïs, qui vous font partager leurs aventures… Que ce soit près de chez soi ou à l’autre bout de la planète, il y a toujours quelque chose d’unique à vivre. Où que vous soyez et qui que vous soyez, la Terre et ce que les Hommes en ont fait offrent à chaque coin de rue ou de chemin, une aventure à vivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu